Logo

Rechercher

visionnez la vidéo
 

Détails des ateliers 2012

Ateliers
Description
Atelier A
« Rien ne sert d’attirer si vous ne pouvez les retenir! »
 
Animateur : Pierre Landry, Ville d’Alma
Experte : Cénia Campeau, Adecco
 
Nous présentons le cas d’une organisation qui investit beaucoup d’énergie afin de recruter une ressource rare dans son domaine d’activité. Tout au long des étapes du processus de recrutement et de sélection, des efforts sont déployés afin d’attirer des candidats de qualité et de dénicher la personne qui correspond le plus au profil recherché. On réussit fièrement ce tour de force. Au jour d’entrée en fonction du nouvel employé, le directeur qui devait normalement être présent pour le recevoir a dû s’absenter. De plus, le poste de travail n’est pas installé. D’autres déceptions suivront… En raison de cet accueil peu planifié et réussi, l’organisation ne parviendra pas à susciter suffisamment d’enthousiasme chez son nouvel employé, qui quittera dans les jours suivants. L’organisation n’ayant pas accordé l’importance primordiale que devrait avoir une période d’accueil et d’intégration adéquate, tout le processus de recrutement et de sélection aura été vain.
 
Ce cas met en relief l’importance de l’accueil et de l’intégration du nouveau personnel comme facteur déterminant dans la fidélisation du personnel, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre!
Atelier B
 
« L’EXpression, un outil pour gérer la pression »
 
Animateur : Louise Landry, Collège d’Alma
Experte : Sonia Fillion, Alia Conseil
 
La mondialisation des marchés, les avancées technologiques, les changements organisationnels à répétition, la rareté et les mouvements de main-d’œuvre caractérisent actuellement le marché du travail québécois. La charge d’énergie nécessaire aux travailleurs (euses) pour faire face à l’ensemble de ces défis entraîne une pression psychologique importante, mettant en péril leur bien-être et leur santé psychologique. Savoir gérer la pression devient alors un enjeu du quotidien pour tous les travailleurs (euses) de tous les secteurs économiques et de tous les métiers.
 
L’atelier qui suit se veut un moment d’arrêt afin de :
1.     réfléchir ensemble sur les différentes façons de gérer la pression au quotidien;
2.    permettre à tous ceux et celles qui sont soucieux (ses) de garder le cap sur leur bien-être et leur santé psychologique d’expérimenter l’expression comme moyen de gestion de la pression.
Atelier C
« Comment interagir avec des personnalités difficiles?! »
 
Animateur : Gilles Simard,
Experte : Martine Caron,Réso
 
Connaissez-vous les neuf types de comportements difficiles? Si vous les connaissiez, peut-être serait-il plus facile de les gérer efficacement!
 
On dresse le portrait pour vous aider à détecter rapidement les types de comportements difficiles et vous outille pour passer à l’action et ainsi reprendre le contrôle de la situation!
 
Comprendre ces différents comportements permettra de mieux communiquer avec eux afin que le message passe.
Atelier D
 
« Guérir de «l’Infobésité», mal développé par une surcharge de communication »
 
Animateur : Sophie Plante, Carrefour jeunesse-emploi
Experte : Carole Messaoudi, Trigone
 
Internet supplante désormais le téléphone dans les relations dans l'entreprise. Bonne ou mauvaise nouvelle pour la communication interne et la productivité? Les avis sont partagés. La généralisation des téléphones intelligents est passée par le monde de l’entreprise, et il est aujourd’hui indispensable pour beaucoup d’employés d’être connectés en temps réel avec les autres membres de l’organisation. Indispensable, vraiment? Les téléphones intelligents apportent des services et répondent à une demande d’information qui existait déjà avant leur expansion, mais ils génèrent également un flux trop important de données parfois inutiles. On estime que les gestionnaires passent de 5 à 20 heures par semaine à lire et écrire des courriels. Cet afflux d’information, excessif en regard de nos possibilités d’adaptation, n’est pas sans conséquence. L'infobésité est une forme contractée de termes « information » et « obésité ». Elle fait référence à l'abondance d'information numérique présentée quotidiennement et sous toute forme. Cette problématique se traduit par l'abondance, mais aussi l'assimilation et le réemploi de l'information avec toute une série de conséquences sur la productivité et l'efficacité. L’infobésité n’est pas un phénomène récent. Ce qui change, c’est la vitesse avec laquelle le volume d’information augmente, c’est une courbe exponentielle! Et si le stress technologique vous guettait?
 
Objectif : L’atelier a pour objectifs de faire prendre conscience aux participants quel est leur niveau d’infobésité et de proposer des outils pour apprendre à mieux gérer l’information et les communications.